15 conseils pour réussir ses dépliants sans s’arracher les cheveux
14 octobre 2014
Pourquoi vous devez absolument optimiser les textes de votre site ?
14 octobre 2014

Rédiger pour le web: les pièges à éviter pour adapter un texte ou un document papier

Internet possède ses propres règles d’écriture. Et les internautes d’autres habitudes de lecture. Sans parler des moteurs de recherche, qui demandent un traitement particulier pour gagner de la visibilité. C’est pourquoi les copier-coller de documents papier sur un site internet sont impensables. Voici quelques trucs qui vous permettront de réussir votre adaptation pour le web. 

Travaillez l’accroche.
«Vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression» dit l’adage. Sur Internet, votre opportunité dorée s’appelle l’accroche (ou le chapeau). Elle doit être percutante tout en résumant l’essentiel de l’article. Souvent, les internautes décrochent faute de… bonne accroche ! Lisez à ce sujet notre post «12 recettes pour écrire des titres accrocheurs et capter l’attention ».

Révélez les messages importants immédiatement.
Sur Internet, il faut tout dire tout de suite. Allez à l’essentiel, en limitant le bla-bla.

Coupez, coupez et coupez encore.
Pensez à réduire la longueur du document. Laissez tomber le superflu, sans toutefois sacrifier le style de l’auteur.

Structurez l’information.
Du particulier au général, selon le principe de la pyramide inversée. Et tant pis s’il s’agit de devoir repositionner tous les éléments!

Hiérarchisez les titres.
L’internaute va scanner la page avant de décider s’il va la lire. Un peu comme un lecteur parcourt le sommaire d’un livre avant de l’acheter. Il faut donc particulièrement veiller à ce que les titres et les intertitres résument le document. Ceux-ci doivent être insérés dans les balises, afin de permettre aux moteurs de recherche de les reconnaître.

Mettez les termes importants en relief.
Cela facilite grandement la lecture et permet à l’internaute de mieux scanner la page.

Aérez votre document.
Il s’agit de scinder le texte en nombreux paragraphes, pour faciliter la lecture. Vous pouvez aussi proposer des listes à puces, toujours très appréciées esthétiquement.

Modifiez les repères spatiaux et temporels.
Attention aux «ci-dessous», «à la page suivante», si chers à la lecture sur papier. Veillez aussi à remplacer toutes les allusions temporelles, comme «le mois prochain» et les remplacer par des dates.

Ajoutez des hyperliens.
Ceux-ci peuvent conduire à une partie du texte au sein de la page ou ouvrir une porte d’entrée vers d’autres sources d’informations dans votre site ou sur d’autres sites.

Ne scindez pas le texte en plusieurs parties.
Rien de plus irritant que de devoir cliquer dix fois pour lire l’article dans son intégralité. Soit vous mettez l’article entier sur une seule page (les internautes sont parfaitement capables d’utiliser l’ascenseur ou leur souris pour monter et descendre dans la page), soit vous divisez le texte en plusieurs thèmes, ce qui est encore mieux.

Ne scannez pas le texte.
C’est la pire des solutions. D’une part, le document sera lourd à télécharger, d’autre part, personne n’aura envie de le lire. Si vous souhaitez insérer des coupures de presse, par exemple, ou des documents qui ne peuvent pas être adaptés, enregistrez-les en format PDF. Sinon, vous pouvez recopier fidèlement le texte en format Html, puis rajouter des images.

Insérez des mots-clés.
Même s’ils ne figurent pas dans le document papier original, ajouter des mots-clés vous aidera à améliorer le référencement naturel.