Comment écrire un communiqué de presse à la manière d’un pro ?
14 octobre 2014
Rédiger pour le web: les pièges à éviter pour adapter un texte ou un document papier
14 octobre 2014

15 conseils pour réussir ses dépliants sans s'arracher les cheveux

Comment créer un prospectus ou un dépliant de manière optimale, sans perdre de temps, gaspiller de l’argent ou s’arracher des cheveux? Voici 15 conseils pour instaurer une collaboration aussi harmonieuse qu’efficace avec votre agence de graphisme. 

1) Définissez dans les grandes lignes les messages essentiels et les informations importantes à transmettre dans votre document. D’une manière générale, plus le travail de réflexion en amont est important, plus vous vous faciliterez l’existence.

2) Définissez le format de la brochure ou du dépliant. Si vous n’avez pas de contraintes de budget, il est préférable de choisir le format une fois toutes les informations réunies.

3) Réalisez une pré-maquette à la main, en numérotant les pages et les photos et en y insérant vos rubriques. C’est lors de cette phase que vous allez peaufiner l’architecture du document: définir la priorité des informations, la segmentation des rubriques, l’espace accordé à chaque texte. Ne vous souciez pas encore du design de la maquette, il s’agit juste d’un document de travail. Il ne s’agit pas de se substituer à l’agence de graphisme, mais plutôt de pouvoir mieux visualiser ses idées.

4) Rédigez le contenu en gardant toujours à l’esprit l’espace disponible pour les textes. Une plaquette format de 10 pages ne présente pas les mêmes contraintes rédactionnelles qu’un dépliant A4 de 3 volets. Un rédacteur expérimenté saurer se baser sur une pré-maquette pour estimer le volume du contenu rédactionnel.

5) Trouvez des concepts de visuels pour illustrer et renforcer le contenu, en consultant les nombreuses banques d’images libres de droits. Shutterstock, Getty, Dreamstime ou Istockphoto sont nos préférées. L’agence de graphisme peut aussi se charger de cette étape, un peu plus tard.

6) Rédigez les titres et éventuellement les phrases ou mots à mettre en évidence. Il est toujours préférable de rédiger les titres après avoir écrit les textes.

7) Corrigez, puis validez tous les textes à l’interne. Vous pourrez toujours apporter quelques retouches plus tard. Il est fortement recommandé de transmettre les textes aux responsables lors de cette phase déjà. Cela évite au graphiste de devoir faire deux fois (ou plus…) la mise en page par la suite.

8) Une fois la partie rédactionnelle approuvée, mandatez une agence de graphisme pour l’élaboration d’une maquette. Bien sûr, rien ne vous empêche de collaborer avec elle depuis le départ du projet. Elle peut même réaliser une maquette pour vous inspirer avant la rédaction des textes.

9) Remettez à l’agence les textes validés plutôt qu’un contenu approximatif. Cela permet de gagner un temps considérable et de réaliser des économies: le graphiste n’a pas besoin de faire son travail plusieurs fois parce que les textes de la maquette ne plaisent pas. De même, des textes validés au stade de la maquette sont préférables à du texte factice (style «Lorem ipsum»).

10) Fournissez les visuels que vous avez sélectionnés à l’agence. Ou laissez-lui trouver des images sur la base des textes. Dans ce cas, il est recommandé de mettre à disposition une liste de photos que vous aimeriez voir apparaître sur votre document.

11) Validez la maquette et les visuels.

12) Adaptez les textes à la maquette en effectuant les retouches et les coupes nécessaires. Si le travail de rédaction a bien été réalisé, et surtout s’il a été validé auparavant, celles-ci seront mineures. En procédant de la sorte, on évite de nombreux allers-retours entre les intervenants et le risque d’erreurs dans le document se trouve divisé par dix!

13) Validez une dernière fois le document final à l’interne avant de faire les ultimes modifications graphiques avec l’agence. C’est la phase la plus critique: il s’agit de corriger les détails sans ajouter d’autres imperfections. De grâce, ne laissez personne interférer avec la rédaction à ce stade!

14) Faites relire et corriger la version terminée par un correcteur professionnel. Même les rédacteurs les plus expérimentés ont besoin d’un regard extérieur!

15) Signez le bon à tirer et faites envoyer votre brochure à l’impression.

Article rédigé par Steve Axentios. www.steveaxentios.ch